Hommage à Pierre Milza

Pierre Milza est mort ce mercredi 28 février 2018. Longtemps co-directeur (avec Daniel Roche), de la Revue d’histoire moderne & Contemporaine, il avait œuvré pour que celle-ci soit un espace de réflexion pluraliste, mettant en valeur les renouveaux de l’historiographie à l’échelle française et internationale. Il avait toujours veillé à ce que la revue soit en prise avec les évolutions rapides du milieu de la recherche et du monde universitaire, notamment en ouvrant régulièrement le comité de rédaction aux nouvelles générations.

En 2014, la Société d’Histoire moderne et contemporaine a participé à la publication d'un volume d'hommage de ses élèves et collègues.

Marie-Claude Blanc-Chaléard, Caroline Douki, Anne Dulphy et Marie-Anne Matard-Bonucci (dir.), D'Italie et d'ailleurs. Mélanges en l'honneur de Pierre Milza, Postface de Serge Berstein, Rennes, Presses universitaires de Rennes, décembre 2014, 301 p.

http://www.pur-editions.fr/detail.php?idOuv=3685

Avec ces extraits de l’introduction donnée à ce volume (dont l’intégralité est consultable ici),

http://www.pur-editions.fr/couvertures/1417773182_doc.pdf

Nous laissons la parole à ses élèves, qui avaient rappelé l’intense rayonnement de Pierre Milza sur l’historiographie contemporaine en présentant en détail son œuvre historique, et restitué son influence sur des générations de lycéens et d’étudiants français.

« Durant toute sa carrière, Pierre Milza a été un passeur de frontières dans toutes les acceptions du mot, géographique et linguistique, académique et thématique. Il a ainsi construit une œuvre historique originale, féconde, en perpétuelle évolution, dans des domaines aussi divers que l'histoire de l'Italie, l'histoire des migrations et des relations internationales, l'histoire politique et culturelle, en particulier celle des fascismes et des extrêmes droites » abordées dans une perspective comparée.

« En tant qu'enseignant et auteur de manuels du secondaire et du supérieur, il a aussi marqué des générations de lycéens et d'étudiants. Au Centre d’histoire de l’Europe du Vingtième siècle, qu’il a fondé à Science Po en 1984 et dirigé pendant plus de 15 ans, aux côtés de son ami l’historien Serge Berstein, et d’autres collègues, il a contribué au renouveau de l’histoire contemporaine, en tissant des liens avec de multiples universités françaises et étrangères dans un esprit pluraliste ».

« Pionnier dans de nombreux champs de recherche, directeur de thèses libéral et généreux, il était aussi un pédagogue – comme l’attestent ses manuels – et un vulgarisateur au meilleur sens du terme, auteur d’ouvrages conçus selon des critères scientifiques incontestables mais accessibles aux non-spécialistes ».

« Homme d’engagement, il s’est toujours efforcé, dans ses écrits ou ses interventions publiques de démonter et de nuancer les représentations clivées et les clichés stériles. Bataillant, par exemple, dès la fin des années 1980, contre l’idée d’une prétendue facilité de l’intégration de l’ancienne immigration (notamment celle des Italiens), véhiculée à tort par les discours différentialistes au sujet des immigrés arrivés plus récemment. Insistant sur le risque d’un usage politique extensif du mot « fascisme », détournant des autres véritables menaces pesant sur la démocratie. S’opposant, avec d’autres, aux lois mémorielles au nom d’une indépendance de l’historien ».

Retrouvons Pierre Milza à l’œuvre …

→ dans cette interview de 1993, où Pierre Milza présente son Voyage en Ritalie ici
http://www.ina.fr/video/I00017074

→ en consultant la thèse d’Etat de Pierre Milza ici
http://www.persee.fr/doc/efr_0000-0000_1981_ths_53_1

→ en retrouvant la couverture de plusieurs de ses ouvrages

https://www.fayard.fr/leurope-en-chemise-noire-9782213613437

https://www.fayard.fr/mussolini-9782213604473

http://www.payot-rivages.fr/payot/livre/journal-1939-1943-9782228909624






Le dernier numéro

Revue d'histoire moderne et contemporaine 2018-2

L’écriture de l’histoire : sciences sociales et récit

228 pages
I.S.B.N. 9782410013986

Sommaire

Sommaire
 

L’écriture de l’histoire : sciences sociales et récit

Page 7 à 20

Introduction. Écriture de l’histoire et récit littéraire : actualités d’un débat

Anaïs Fléchet et Élie Haddad

 
Page 21 à 29

La littérature manifestement

Philippe Artières

 
Page 30 à 46

Historiens et littérature, romanciers et histoire : autour de quelques livres récents

Monica Martinat

 
Page 47 à 53

Histoire et littérature : un regard depuis l’édition

Richard Figuier

 
Page 54 à 67

Les mots et les récits des morts

Judith Lyon-Caen

 
Page 68 à 77

L’histoire au risque du récit

Stéphane Michonneau

 
Page 78 à 96

Histoire, littérature, vérité. Sur la littérature comme geste historiographique

Laurence Giavarini

 

Figures d’intermédiaires religieux

Page 97 à 130

Un pasteur français au service des Provinces-Unies. Le ministère de Samuel Des Marets à Maastricht (1632-1636)

Julien Léonard

 
Page 131 à 150

Un pour tous : essai sur l’utilité publique des régents d’école (Champagne, vers 1650 – vers 1770)

Xavier Bisaro

 

Lectures

Page 151 à 159

Lumières, tolérance et radicalité. Histoire intellectuelle et débat religieux au xviiie siècle

À propos de : LYNN HUNT, MARGARET C. JACOB, WIJNAND MIJNHARDT, Le livre qui a changé l’Europe. Cérémonies religieuses du monde de Bernard Picart & Jean-Frédéric Bernard [2010], Genève, Éditions Markus Haller, 2015, 482 p. (traduit de l’anglais par Sylvie Kleiman-Lafon), ISBN : 978-2-940427-23-9

Daniel Roche

 
Page 160 à 165

Ce que les grands nombres font aux reliques

À propos de : STÉPHANE BACIOCCHI, CHRISTOPHE DUHAMELLE (ÉD.), Reliques romaines. Invention et circulation des corps saints des catacombes à l’époque moderne, Rome, École française de Rome, 2016, 775 p., ISBN 978-2-7283-1187-3

Nicolas Lyon-Caen

 

Comptes rendus

Page 166 à 168

DARRIN M. MCMAHON, Fureur divine. Une histoire du génie, Paris, Fayard, 2016, 378 p., ISBN 978-2-213-69395-8

Béatrice Joyeux-Prunel

 
Page 168 à 170

THOMAS PARKER, Tasting French Terroir. The History of an Idea, Berkeley, University of California Press, 2015, 229 p., ISBN 978-0-520-27750-2

Florent Quellier

 
Page 170 à 172

CLAUDE GAUVARD, ANDREA ZORZI (ÉD.), La vengeance en Europe, xiie-xviiie siècle, Paris, Publications de la Sorbonne, 2015, 384 p., ISBN 978-2-85944-891-2

Diane Roussel

 
Page 172 à 174

CÉDRIC MICHON (ÉD.), Conseils et conseillers dans l’Europe de la Renaissance v. 1450-v. 1550, Rennes et Tours, Presses universitaires de Rennes et Presses universitaires François Rabelais, 2012, 467 p., ISBN 978-2-86906-286-3

Alain Hugon

 
Page 174 à 175

PHILIPPE FABRY, L’État royal. Normes, justice et gouvernement dans l’œuvre de Pierre Rebuffe (1487-1557), Toulouse, Presses de l’Université Toulouse 1 Capitole, 2015, 557 p., ISBN 978-2-36170-101-7

Charles-Yung Baud

 
Page 176 à 177

JÉRÔME LOISEAU, « Elle fera ce que l’on voudra » : la noblesse aux états de Bourgogne et la monarchie d’Henri iv à Louis xiv, 1602-1715, Besançon, Presses universitaires de Franche-Comté, 2014, 408 p., ISBN 978-2-84867-489-6

Stephen Miller

 
Page 177 à 179

JEAN-MARIE LE GALL, Les guerres d’Italie (1494-1559). Une lecture religieuse, Genève, Droz, 2017, 218 p., ISBN 978-2-600-04751-7

Florence Alazard

 
Page 179 à 181

SYLVIE DAUBRESSE, BERTRAND HAAN (ÉD.), La Ligue et ses frontières. Engagements catholiques à distance du radicalisme à la fin des guerres de Religion, Rennes, Presses universitaires de Rennes, 2015, 258 p., ISBN 978-2-7535-4124-5

Elizabeth Tingle

 
Page 181 à 183

JOSEPH BERGIN, The Politics of Religion in Early Modern France, New Haven, Yale University Press, 2014, 380 p., ISBN 978-0-300-20769-9

Fabrice Micallef

 
Page 184 à 186

ESTELLE MARTINAZZO, Toulouse au Grand Siècle. Le rayonnement de la Réforme catholique (1590-1710), Rennes, Presses universitaires de Rennes, 2015, 399 p., ISBN 978-2-7535-4060-6

Gaël Rideau

 
Page 186 à 188

OLIVIER ANDURAND, La Grande Affaire. Les évêques de France face à l’Unigenitus, Paris et Rennes, Société d’histoire religieuse de la France et Presses universitaires de Rennes, 2017, 398 p., ISBN 978-2-7535-5390-3

Catherine Maire

 
Page 188 à 190

MARIE-ÉLIZABETH DUCREUX (ÉD.), Dévotion et légitimation. Patronages sacrés dans l’Europe des Habsbourg, Liège, Presses universitaires de Liège, 2016, 268 p., ISBN 978-2-87562-106-1

Claude Michaud

 
Page 190 à 192

MARIA PIA DONATO, Sudden Death. Medicine and Religion in Eighteenth-Century Rome, Farnham, Ashgate, 2014, 240 p., ISBN 978-1-472-41873-9

Gaël Rideau

 
Page 193 à 195

LAURA PETTINAROLI (ÉD.), Le gouvernement pontifical sous Pie xi. Pratiques romaines et gestion de l’universel, Rome, École française de Rome, 2013, 847 p., ISBN 978-2-7283-0957-3

Marco Lavopa

 
Page 195 à 198

PASCALE MORMICHE, STANIS PEREZ (ÉD.), Naissance et petite enfance à la cour de France (Moyen Âge-xixe siècle), Villeneuve d’Ascq, Presses universitaires du Septentrion, 2016, 232 p., ISBN 978-2-7574-1379-1

Marie-France Morel

 
Page 198 à 201

CATHY MCCLIVE, Menstruation and Procreation in Early Modern France, Farnham, Ashgate, 2015, 267 p., ISBN 978-0-7546-6603-5

Marie-France Morel

 
Page 201 à 203

GIULIANO FERRETTI (ÉD.), Christine de France et son siècle, numéro thématique de la revue xviie siècle, 66-1, 262, 2014, 186 p., ISBN 978-2-13-062881-1

Andrea Rosselli

 
Page 203 à 206

MÉLANIE TRAVERSIER, Le journal d’une reine. Marie-Caroline de Naples dans l’Italie des Lumières, Ceyzérieu, Champ Vallon, 2017, 648 p., ISBN 979-10-267-0501-7

Annie Duprat

 
Page 206 à 207

MATHILDE CHOLLET, HUGUETTE KRIEF, Une femme d’encre et de papier à l’époque des Lumières, Henriette de Marans (1719-1784), Rennes, Presses universitaires de Rennes, 2017, 470 p., ISBN 978-2-7535-5517-4

Jean Vassort

 
Page 207 à 209

CAROLINE FAYOLLE, La femme nouvelle. Genre, éducation, Révolution (1789-1830), Paris, Éditions du CTHS, 2017, 479 p., ISBN 978-2-7355-0849-5

Côme Simien

 
Page 209 à 211

FABIEN ARCHAMBAULT, Le contrôle du ballon. Les catholiques, les communistes et le football en Italie de 1943 au tournant des années 1980, Rome, École française de Rome, 2012, 655 p., ISBN 978-2-7283-0929-0

Manuel Schotté

 
Page 211 à 213

ALEXEI TIKHOMIROV, « Лучший друг немецкого народа » : культ Сталина в Восточной Германии (1945-1961 гг.) [ « Le meilleur ami du peuple allemand ». Le culte de Staline en Allemagne de l’Est (1945-1961)], Moscou, ROSSPEN, 2014, 310 p., ISBN 978-5-8243-1861-6

Larissa Zakharova

 
Page 213 à 216

ALEXEÏ PAVLIOUKOV, Le fonctionnaire de la Grande Terreur : Nikolaï Iejov, Paris, Gallimard, 2017, 654 p., ISBN 978-2-07-012609-5

Alain Blum

 
Page 216 à 218

NANCY L. GREEN, Les Américains de Paris. Hommes d’affaires, comtesses et jeunes oisifs, 1880-1941, Paris, Belin, 2014, 512 p., ISBN 978-2-7011-9026-6. ELISA CAPDEVILA, Des Américains à Paris. Artistes et bohèmes dans la France de l’après-guerre, Malakoff, Armand Colin, 2017, 352 p., ISBN 978-2-200-61490-4

Nicole Fouché

 
Page 219 à 221

ALINE ANGOUSTURES, DZOVINAR KÉVONIAN, CLAIRE MOURADIAN (ÉD.), Réfugiés et apatrides. Administrer l’asile en France (1920-1960), Rennes, Presses universitaires de Rennes, 2017, 312 p., ISBN 978-2-7535-5486-3

Serge Slama

Fiche technique de ce numéro

  • Revue d’histoire moderne & contemporaine
    n° 65-2, 2018/2 - 228 pages
  • I.S.B.N. : 9782410013986