L’écriture de l’histoire : sciences sociales et récit

La parution récente de plusieurs romans se situant à la frontière de la discipline historique invite à reprendre à nouveaux frais la question de l’écriture de l’histoire et de ses rapports à la littérature. En témoignent de nombreuses publications et l’expérimentation de nouvelles formes d’écriture par quelques historiens qui ont suscité discussions et critiques. Une idée semble dominer les débats actuels : la littérature serait un enjeu central dans la possibilité de transmission de l’histoire. Le récit en serait la clé, et un récit agréablement écrit.
Ce dossier pose le débat en explorant les tensions possibles entre récit et inscription de la discipline dans les sciences sociales – à ce titre, fondée sur un appareil critique, une démarche interprétative et un langage savant. En replaçant le questionnement du côté de l’écriture de l’histoire, ce numéro souhaite sortir d’une appréhension binaire – littérature et histoire, pour ou contre le brouillage des frontières, etc. – pour mieux déployer les enjeux d’une question qui touche à l’historicité des catégories, aux pratiques scientifiques des historiens, à l’expérimentation de formes d’écriture novatrices, à l’importance prise par les notions de témoignage et de mémoire dans la réflexion sur l’histoire, mais aussi aux dynamiques du marché éditorial et à la place de l’histoire dans le débat public. Avec comme fil directeur une interrogation : quel contexte social, intellectuel et historiographique a pu déstabiliser la discipline historique au point que des historiens puissent voir dans la littérature actuelle qui une menace, qui une chance de salut ?
Un dossier coordonné par Anaïs Fléchet et Élie Haddad, avec les contributions de Philippe Artières, Richard Figuier, Laurence Giavarini, Judith Lyon-Caen, Monica Martinat et Stéphane Michonneau.


Le dernier numéro

Revue d'histoire moderne et contemporaine 2018-2

L’écriture de l’histoire : sciences sociales et récit

228 pages
I.S.B.N. 9782410013986

Sommaire

Sommaire
 

L’écriture de l’histoire : sciences sociales et récit

Page 7 à 20

Introduction. Écriture de l’histoire et récit littéraire : actualités d’un débat

Anaïs Fléchet et Élie Haddad

 
Page 21 à 29

La littérature manifestement

Philippe Artières

 
Page 30 à 46

Historiens et littérature, romanciers et histoire : autour de quelques livres récents

Monica Martinat

 
Page 47 à 53

Histoire et littérature : un regard depuis l’édition

Richard Figuier

 
Page 54 à 67

Les mots et les récits des morts

Judith Lyon-Caen

 
Page 68 à 77

L’histoire au risque du récit

Stéphane Michonneau

 
Page 78 à 96

Histoire, littérature, vérité. Sur la littérature comme geste historiographique

Laurence Giavarini

 

Figures d’intermédiaires religieux

Page 97 à 130

Un pasteur français au service des Provinces-Unies. Le ministère de Samuel Des Marets à Maastricht (1632-1636)

Julien Léonard

 
Page 131 à 150

Un pour tous : essai sur l’utilité publique des régents d’école (Champagne, vers 1650 – vers 1770)

Xavier Bisaro

 

Lectures

Page 151 à 159

Lumières, tolérance et radicalité. Histoire intellectuelle et débat religieux au xviiie siècle

À propos de : LYNN HUNT, MARGARET C. JACOB, WIJNAND MIJNHARDT, Le livre qui a changé l’Europe. Cérémonies religieuses du monde de Bernard Picart & Jean-Frédéric Bernard [2010], Genève, Éditions Markus Haller, 2015, 482 p. (traduit de l’anglais par Sylvie Kleiman-Lafon), ISBN : 978-2-940427-23-9

Daniel Roche

 
Page 160 à 165

Ce que les grands nombres font aux reliques

À propos de : STÉPHANE BACIOCCHI, CHRISTOPHE DUHAMELLE (ÉD.), Reliques romaines. Invention et circulation des corps saints des catacombes à l’époque moderne, Rome, École française de Rome, 2016, 775 p., ISBN 978-2-7283-1187-3

Nicolas Lyon-Caen

 

Comptes rendus

Page 166 à 168

DARRIN M. MCMAHON, Fureur divine. Une histoire du génie, Paris, Fayard, 2016, 378 p., ISBN 978-2-213-69395-8

Béatrice Joyeux-Prunel

 
Page 168 à 170

THOMAS PARKER, Tasting French Terroir. The History of an Idea, Berkeley, University of California Press, 2015, 229 p., ISBN 978-0-520-27750-2

Florent Quellier

 
Page 170 à 172

CLAUDE GAUVARD, ANDREA ZORZI (ÉD.), La vengeance en Europe, xiie-xviiie siècle, Paris, Publications de la Sorbonne, 2015, 384 p., ISBN 978-2-85944-891-2

Diane Roussel

 
Page 172 à 174

CÉDRIC MICHON (ÉD.), Conseils et conseillers dans l’Europe de la Renaissance v. 1450-v. 1550, Rennes et Tours, Presses universitaires de Rennes et Presses universitaires François Rabelais, 2012, 467 p., ISBN 978-2-86906-286-3

Alain Hugon

 
Page 174 à 175

PHILIPPE FABRY, L’État royal. Normes, justice et gouvernement dans l’œuvre de Pierre Rebuffe (1487-1557), Toulouse, Presses de l’Université Toulouse 1 Capitole, 2015, 557 p., ISBN 978-2-36170-101-7

Charles-Yung Baud

 
Page 176 à 177

JÉRÔME LOISEAU, « Elle fera ce que l’on voudra » : la noblesse aux états de Bourgogne et la monarchie d’Henri iv à Louis xiv, 1602-1715, Besançon, Presses universitaires de Franche-Comté, 2014, 408 p., ISBN 978-2-84867-489-6

Stephen Miller

 
Page 177 à 179

JEAN-MARIE LE GALL, Les guerres d’Italie (1494-1559). Une lecture religieuse, Genève, Droz, 2017, 218 p., ISBN 978-2-600-04751-7

Florence Alazard

 
Page 179 à 181

SYLVIE DAUBRESSE, BERTRAND HAAN (ÉD.), La Ligue et ses frontières. Engagements catholiques à distance du radicalisme à la fin des guerres de Religion, Rennes, Presses universitaires de Rennes, 2015, 258 p., ISBN 978-2-7535-4124-5

Elizabeth Tingle

 
Page 181 à 183

JOSEPH BERGIN, The Politics of Religion in Early Modern France, New Haven, Yale University Press, 2014, 380 p., ISBN 978-0-300-20769-9

Fabrice Micallef

 
Page 184 à 186

ESTELLE MARTINAZZO, Toulouse au Grand Siècle. Le rayonnement de la Réforme catholique (1590-1710), Rennes, Presses universitaires de Rennes, 2015, 399 p., ISBN 978-2-7535-4060-6

Gaël Rideau

 
Page 186 à 188

OLIVIER ANDURAND, La Grande Affaire. Les évêques de France face à l’Unigenitus, Paris et Rennes, Société d’histoire religieuse de la France et Presses universitaires de Rennes, 2017, 398 p., ISBN 978-2-7535-5390-3

Catherine Maire

 
Page 188 à 190

MARIE-ÉLIZABETH DUCREUX (ÉD.), Dévotion et légitimation. Patronages sacrés dans l’Europe des Habsbourg, Liège, Presses universitaires de Liège, 2016, 268 p., ISBN 978-2-87562-106-1

Claude Michaud

 
Page 190 à 192

MARIA PIA DONATO, Sudden Death. Medicine and Religion in Eighteenth-Century Rome, Farnham, Ashgate, 2014, 240 p., ISBN 978-1-472-41873-9

Gaël Rideau

 
Page 193 à 195

LAURA PETTINAROLI (ÉD.), Le gouvernement pontifical sous Pie xi. Pratiques romaines et gestion de l’universel, Rome, École française de Rome, 2013, 847 p., ISBN 978-2-7283-0957-3

Marco Lavopa

 
Page 195 à 198

PASCALE MORMICHE, STANIS PEREZ (ÉD.), Naissance et petite enfance à la cour de France (Moyen Âge-xixe siècle), Villeneuve d’Ascq, Presses universitaires du Septentrion, 2016, 232 p., ISBN 978-2-7574-1379-1

Marie-France Morel

 
Page 198 à 201

CATHY MCCLIVE, Menstruation and Procreation in Early Modern France, Farnham, Ashgate, 2015, 267 p., ISBN 978-0-7546-6603-5

Marie-France Morel

 
Page 201 à 203

GIULIANO FERRETTI (ÉD.), Christine de France et son siècle, numéro thématique de la revue xviie siècle, 66-1, 262, 2014, 186 p., ISBN 978-2-13-062881-1

Andrea Rosselli

 
Page 203 à 206

MÉLANIE TRAVERSIER, Le journal d’une reine. Marie-Caroline de Naples dans l’Italie des Lumières, Ceyzérieu, Champ Vallon, 2017, 648 p., ISBN 979-10-267-0501-7

Annie Duprat

 
Page 206 à 207

MATHILDE CHOLLET, HUGUETTE KRIEF, Une femme d’encre et de papier à l’époque des Lumières, Henriette de Marans (1719-1784), Rennes, Presses universitaires de Rennes, 2017, 470 p., ISBN 978-2-7535-5517-4

Jean Vassort

 
Page 207 à 209

CAROLINE FAYOLLE, La femme nouvelle. Genre, éducation, Révolution (1789-1830), Paris, Éditions du CTHS, 2017, 479 p., ISBN 978-2-7355-0849-5

Côme Simien

 
Page 209 à 211

FABIEN ARCHAMBAULT, Le contrôle du ballon. Les catholiques, les communistes et le football en Italie de 1943 au tournant des années 1980, Rome, École française de Rome, 2012, 655 p., ISBN 978-2-7283-0929-0

Manuel Schotté

 
Page 211 à 213

ALEXEI TIKHOMIROV, « Лучший друг немецкого народа » : культ Сталина в Восточной Германии (1945-1961 гг.) [ « Le meilleur ami du peuple allemand ». Le culte de Staline en Allemagne de l’Est (1945-1961)], Moscou, ROSSPEN, 2014, 310 p., ISBN 978-5-8243-1861-6

Larissa Zakharova

 
Page 213 à 216

ALEXEÏ PAVLIOUKOV, Le fonctionnaire de la Grande Terreur : Nikolaï Iejov, Paris, Gallimard, 2017, 654 p., ISBN 978-2-07-012609-5

Alain Blum

 
Page 216 à 218

NANCY L. GREEN, Les Américains de Paris. Hommes d’affaires, comtesses et jeunes oisifs, 1880-1941, Paris, Belin, 2014, 512 p., ISBN 978-2-7011-9026-6. ELISA CAPDEVILA, Des Américains à Paris. Artistes et bohèmes dans la France de l’après-guerre, Malakoff, Armand Colin, 2017, 352 p., ISBN 978-2-200-61490-4

Nicole Fouché

 
Page 219 à 221

ALINE ANGOUSTURES, DZOVINAR KÉVONIAN, CLAIRE MOURADIAN (ÉD.), Réfugiés et apatrides. Administrer l’asile en France (1920-1960), Rennes, Presses universitaires de Rennes, 2017, 312 p., ISBN 978-2-7535-5486-3

Serge Slama

Fiche technique de ce numéro

  • Revue d’histoire moderne & contemporaine
    n° 65-2, 2018/2 - 228 pages
  • I.S.B.N. : 9782410013986