Hommage à Pierre Milza

Pierre Milza est mort ce mercredi 28 février 2018. Longtemps co-directeur (avec Daniel Roche), de la Revue d’histoire moderne & Contemporaine, il avait œuvré pour que celle-ci soit un espace de réflexion pluraliste, mettant en valeur les renouveaux de l’historiographie à l’échelle française et internationale. Il avait toujours veillé à ce que la revue soit en prise avec les évolutions rapides du milieu de la recherche et du monde universitaire, notamment en ouvrant régulièrement le comité de rédaction aux nouvelles générations.

En 2014, la Société d’Histoire moderne et contemporaine a participé à la publication d'un volume d'hommage de ses élèves et collègues.

Marie-Claude Blanc-Chaléard, Caroline Douki, Anne Dulphy et Marie-Anne Matard-Bonucci (dir.), D'Italie et d'ailleurs. Mélanges en l'honneur de Pierre Milza, Postface de Serge Berstein, Rennes, Presses universitaires de Rennes, décembre 2014, 301 p.

http://www.pur-editions.fr/detail.php?idOuv=3685

Avec ces extraits de l’introduction donnée à ce volume (dont l’intégralité est consultable ici),

http://www.pur-editions.fr/couvertures/1417773182_doc.pdf

Nous laissons la parole à ses élèves, qui avaient rappelé l’intense rayonnement de Pierre Milza sur l’historiographie contemporaine en présentant en détail son œuvre historique, et restitué son influence sur des générations de lycéens et d’étudiants français.

« Durant toute sa carrière, Pierre Milza a été un passeur de frontières dans toutes les acceptions du mot, géographique et linguistique, académique et thématique. Il a ainsi construit une œuvre historique originale, féconde, en perpétuelle évolution, dans des domaines aussi divers que l'histoire de l'Italie, l'histoire des migrations et des relations internationales, l'histoire politique et culturelle, en particulier celle des fascismes et des extrêmes droites » abordées dans une perspective comparée.

« En tant qu'enseignant et auteur de manuels du secondaire et du supérieur, il a aussi marqué des générations de lycéens et d'étudiants. Au Centre d’histoire de l’Europe du Vingtième siècle, qu’il a fondé à Science Po en 1984 et dirigé pendant plus de 15 ans, aux côtés de son ami l’historien Serge Berstein, et d’autres collègues, il a contribué au renouveau de l’histoire contemporaine, en tissant des liens avec de multiples universités françaises et étrangères dans un esprit pluraliste ».

« Pionnier dans de nombreux champs de recherche, directeur de thèses libéral et généreux, il était aussi un pédagogue – comme l’attestent ses manuels – et un vulgarisateur au meilleur sens du terme, auteur d’ouvrages conçus selon des critères scientifiques incontestables mais accessibles aux non-spécialistes ».

« Homme d’engagement, il s’est toujours efforcé, dans ses écrits ou ses interventions publiques de démonter et de nuancer les représentations clivées et les clichés stériles. Bataillant, par exemple, dès la fin des années 1980, contre l’idée d’une prétendue facilité de l’intégration de l’ancienne immigration (notamment celle des Italiens), véhiculée à tort par les discours différentialistes au sujet des immigrés arrivés plus récemment. Insistant sur le risque d’un usage politique extensif du mot « fascisme », détournant des autres véritables menaces pesant sur la démocratie. S’opposant, avec d’autres, aux lois mémorielles au nom d’une indépendance de l’historien ».

Retrouvons Pierre Milza à l’œuvre …

→ dans cette interview de 1993, où Pierre Milza présente son Voyage en Ritalie ici
http://www.ina.fr/video/I00017074

→ en consultant la thèse d’Etat de Pierre Milza ici
http://www.persee.fr/doc/efr_0000-0000_1981_ths_53_1

→ en retrouvant la couverture de plusieurs de ses ouvrages

https://www.fayard.fr/leurope-en-chemise-noire-9782213613437

https://www.fayard.fr/mussolini-9782213604473

http://www.payot-rivages.fr/payot/livre/journal-1939-1943-9782228909624






Le dernier numéro

Revue d'histoire moderne et contemporaine 2018-1

224 pages
I.S.B.N. 9782410013979

Sommaire

Sommaire
 

Les ressorts de l’expansion

Page 7 à 28

Les montres de Genève au XIXe siècle. La fabrique des qualités

Nadège Sougy

 
Page 29 à 69

L’industriel et le politique. Qui a peur de l’industrie à Paris au XIXe siècle ?

Alain Faure

 
Page 70 à 94

Acteurs locaux et expansion économique dans un bassin industriel en déclin. Le Comité d’action de la région stéphanoise (1953-1964)

Antoine Vernet

 

Métiers et confréries à Paris

Page 95 à 117

Confréries de métier et corporations à Paris (XVIIe-XVIIIe siècles)

David Garrioch

 
Page 118 à 143

La confrérie dans le métier. Spirituel et temporel corporatifs à Paris aux XVIIe-XVIIIe siècles

Mathieu Marraud

 

Qui perd gagne ?

Page 144 à 166

« Dans la chaleur des enchères ». Adjudications et prix des immeubles à Paris aux XVIIe et XVIIIe siècles

Katia Béguin et Nicolas Lyon-Caen

 

Lectures

Page 167 à 174

Droit du travail et conventions collectives en France et en Allemagne au XIXe siècle : une histoire croisée

À propos de : SABINE RUDISCHHAUSER, Geregelte Verhältnisse. Eine Geschichte des Tarifvertragsrechts in Deutschland und Frankreich (1890-1918/1919), Cologne, Weimar et Vienne, Böhlau, 2017, 887 p., ISBN 978-3-412-50536-3

Claude Didry

 
Page 175 à 181

Un holocauste espagnol ?

À propos de : PAUL PRESTON, Une guerre d’extermination, Espagne 1936-1945, [2012], Paris, Belin, 2016, 891 p., ISBN 978-2-7011-9621-3

Stéphane Michonneau

 

Comptes rendus

Page 182 à 184

SAMUEL FETTAH, Les limites de la cité. Espace, pouvoir et société à Livourne au temps du port franc, XVIIe-XIXe siècle, Rome, École française de Rome, 2017, 626 p., ISBN 978-2-7283-1216-0

Arnaud Bartolomei

 
Page 184 à 186

VINCENT MILLIOT (avec la collaboration de Justine Berlière), « L’admirable police ». Tenir Paris au siècle des Lumières, Ceyzérieu, Champ Vallon, 2016, 369 p., ISBN 979-10-267-0439-3

Catherine Denys

 
Page 187 à 189

JEAN-PIERRE BOIS, L’abbé de Saint-Pierre. Entre classicisme et Lumières, Ceyzérieu, Champ Vallon, 2017, 361 p., ISBN 979-10-267-0511-6

Arnaud Orain

 
Page 189 à 191

STEVEN L. KAPLAN, Raisonner sur les blés. Essais sur les Lumières économiques, Paris, Fayard, 2017, 868 p., ISBN 978-2-213-67116-1

Arnaud Orain

 
Page 191 à 193

MARIE-LAURE LEGAY, La souveraineté monétaire dans les Pays-Bas méridionaux, XVIe-XIXe siècle, Turnhout, Brepols, 2016, 268 p., ISBN 978-2-503-56730-3

Daniel Velinov

 
Page 193 à 196

HERVÉ JOLY, Les Gillet de Lyon. Fortunes d’une grande dynastie industrielle, 1838-2015, Genève, Droz, 2015, 510 p., ISBN 978-2-600-01894-4

Jean-Luc Mastin

 
Page 196 à 198

GÉRARD CHASTAGNARET, De fumées et de sang. Pollution minière et massacre de masse, Andalousie, XIXe siècle, Madrid, Casa de Velázquez, 2017, 423 p., ISBN 978-84-9096-090-5

François Jarrige

 
Page 199 à 201

XAVIER DAUMALIN, ISABELLE LAFFONT-SCHWOB (ÉD.), Les calanques de Marseille et leurs pollutions. Une histoire au présent/ Pollution of Marseille’s Industrial Calanques. The Impact of the Past on the Present, Aix-en-Provence, REF.2C Éditions, 2016, 336 p., ISBN 978-2918582-27-4

Geneviève Massard-Guilbaud

 
Page 201 à 205

MALCOLM CHASE, Le chartisme. Aux origines du mouvement ouvrier britannique, 1838-1858 [2007], Paris, Publications de la Sorbonne, 2013, 486 p., ISBN 978-2-85944-743-4

Jean-Claude Caron

 
Page 206 à 208

SYLVIE SCHWEITZER, Les inspectrices du travail, 1878-1974. Le genre de la fonction publique, Rennes, Presses universitaires de Rennes, 2016, 170 p., ISBN 978-2-7535-5189-3

Vincent Viet

 
Page 208 à 210

SÉBASTIEN FARRÉ, Colis de guerre : secours alimentaire et organisations humanitaires, 1914-1947, Rennes, Presses universitaires de Rennes, 2014, 284 p., ISBN 978-2-7535-3419-3

Fabrice Grenard

 
Page 211 à 212

MICHEL-PIERRE CHÉLINI, LAURENT WARLOUZET (ÉD.), Calmer les prix. L’inflation en Europe dans les années 1970, Paris, Presses de Sciences Po, 2016, 471 p., ISBN 978-2-7246-1975-1

Éric Monnet

 
Page 213 à 214

TSUYOSHI HASEGAWA, Staline, Truman et la capitulation du Japon : la course à la victoire [2005], Bruxelles, Éditions de l’Université de Bruxelles, 2014, 352 p., ISBN 978-2-8004-1559-8

Franck Michelin

 
Page 214 à 216

AURÉLIE DENOYER, L’exil comme patrie. Les réfugiés communistes espagnols en RDA, 1950-1989, Rennes, Presses universitaires de Rennes, 2017, 287 p., ISBN 978-2-7535-5196-1

Phryné Pigenet

 
Page 216 à 218

JULIE MAECK, MATTHIAS STEINLE (ÉD.), L’image d’archives. Une image en devenir, Rennes, Presses universitaires de Rennes, 2016, 339 p., ISBN 978-2-7535-5169-5

Vanessa Voisin

 
Page 219 à 220

NICOLAS BUAT, ÉVELYNE VAN DEN NESTE, Dictionnaire de paléographie française. Découvrir et comprendre les textes anciens (XVe-XVIIIe siècle) [2011], Paris, Les Belles Lettres, 2016, 802 p., ISBN 978-2-251-69301-9 ; EID., Manuel de paléographie française, Paris, Les Belles Lettres, 2016, 313 p., ISBN 978-2-251-69302-6

Anne Bonzon

Fiche technique de ce numéro

  • Revue d’histoire moderne et contemporaine
    n° 65-1, 2018/1 - 224 pages
  • I.S.B.N. : 9782410013979