Faire une « Histoire populaire »

Écrire une histoire populaire de la France

par Michelle Zancarini-Fournel  Du même auteur

Résumé

L’article retrace la généalogie de l’écriture de l’ouvrage Les Luttes et les Rêves. Une histoire populaire de la France de 1685 à nos jours, paru en 2016. Cette histoire populaire s’attache aux expériences individuelles ou collectives des subalternes (le quotidien, les pratiques, les conflictualités, les espoirs, les cultures des hommes et des femmes dans l’ensemble du territoire y compris ses périphéries et ses colonies). Même dominés, les individus sont dans des contextes spécifiques mus par la conviction de ce qui est juste et injuste. Écrire une histoire « vue d’en bas », une histoire « à rebrousse-poil » (Benjamin) qui prenne au sérieux les pensées et les actions des protagonistes, croisées avec les politiques des dominants permet, malgré les échecs, de rappeler les potentialités inaccomplies du passé, les espoirs non advenus incarnés dans des luttes et des rêves.

Plan de l'article


    Mots-clés