Politique de l’eau

Le « combat contre le désert et la sécheresse » : l’eau dans le Néguev et les projets sionistes à la fin du Mandat britannique en Palestine

par Élisabeth Mortier  Du même auteur

Résumé

Les ressources en eau du Néguev, désert du sud de la Palestine, sont mal connues au moment de la conquête britannique en 1917. Pendant le Mandat (1922-1948), le désert du Néguev devient un enjeu central des interactions politiques entre la population bédouine, l’autorité mandataire et les institutions sionistes en raison du développement des migrations juives. Essentielle à la vie dans le désert, l’eau y est recherchée à partir des années 1930 afin de déterminer si cet espace aride, représentant près de la moitié de la surface de la Palestine, a la capacité d’accueillir l’installation de populations juives sédentaires. Cet article propose d’analyser les différentes étapes de la recherche britannique et sioniste des ressources hydriques dans le désert et sa place dans la stratégie territoriale sioniste à la fin des années 1930, les différentes techniques hydrauliques bédouines et leur appropriation par les sionistes en sont également au cœur.

Plan de l'article


    Mots-clés