Économie et politique de la croissance après 1945

Objectif 72. Un « groupe d’étude et d’action politique » dans la France de la Ve République

par Roberto Colozza  Du même auteur

Résumé

Cet article retrace l’histoire d’Objectif 72, un petit mouvement et club politique de chrétiens de gauche né en 1966 et issu pour l’essentiel des milieux progressistes du MRP. Ses fondateurs, avec à leur tête Robert Buron, aspiraient à orienter la refondation de la gauche dans le sens d’un socialisme humaniste, tiers-mondiste et écologique. S’inscrivant dans le sillage de la « deuxième gauche », O72 voulait opposer au gaullisme une plateforme commune.
Mais le mouvement est également un lieu de réflexion sur la modernisation technologique, cette mutation d’ampleur qui laissait la classe dirigeante incapable de rénover son langage, son rapport à la société civile et sa conception du pouvoir. D’où l’enthousiasme de certains, à O72, pour mai 1968, qui semblait concrétiser un modèle inédit de société autogestionnaire, participative et anti-hiérarchique. Enfin, O72 fut actif sur la scène internationale, contribuant à établir un réseau européen de la gauche radicale. Rebaptisé Objectif socialiste en 1972, le mouvement se trouve toutefois aspiré par la dynamique d’unification incarnée par le nouveau PS et disparaît en 1975.

Plan de l'article


    Mots-clés