Les usages des institutions (xvie-xxe siècle)

La spoliation en pratiques. Riga, 1939-1942

par Eric Le Bourhis  Du même auteur

Résumé

Cet article éclaire la spoliation des Juifs au cours de la Seconde Guerre mondiale par une enquête sur les pratiques administratives, menée dans le cas de Riga. Dans cette ville soviétique (lettone) occupée par l’Allemagne nazie, la mise en place et la réalisation de politiques de spoliation sont extrêmement rapides. De l’été 1941 à l’été 1942, les logements et les biens mobiliers des 40000 Juifs présents dans la ville (dont de nombreux réfugiés) sont intégralement saisis et redistribués en parallèle de leur extermination, ainsi que les biens de ceux qui se sont enfuis par milliers lors de l’invasion allemande. Cette rapidité n’aurait pas été possible sans la réutilisation d’outils administratifs établis au profit de politiques préalables et la mise à profit d’expériences de différents agents depuis 1939. Le texte interroge deux modalités de cette réutilisation : le cumul de savoir-faire de l’administration municipale de Riga en matière de spoliation et de redistribution des appartements locatifs ; le transfert d’expériences allemandes en matière de spoliation, depuis des villes polonaises annexées au Reich. Outre les éléments de connaissance apportés sur la spoliation, le texte apporte notamment des éléments de discussion sur les interactions entre le Reich et l’Union soviétique, et sur les transferts de politiques ou d’expériences en matière de persécution raciale au sein des territoires occupés par le Reich.

Plan de l'article


    Mots-clés