Les ressources de l’action

Un équilibre impossible : financer la mission jésuite du Japon, entre Europe et Asie (1579-1614)

par Hélène Vu Thanh  Du même auteur

Résumé

Cet article étudie la question du financement de la mission jésuite du Japon en la replaçant dans le cadre de sa stratégie globale, à l’aune d’enjeux à la fois spirituels et politiques particulièrement complexes. Il repose sur l’analyse d’une source particulière : les comptes rédigés entre les années 1580 et le début du XVIIe siècle par le visiteur des Indes orientales, Alessandro Valignano, chargé de l’inspection des missions en Asie.
Ce faisant, il s’agit d’examiner non pas tant le fonctionnement interne de la Compagnie de Jésus au Japon que sa position par rapport aux autres terrains missionnaires asiatiques, notamment l’Inde, ainsi que ses liens matériels et spirituels avec le Portugal et Rome, principaux bailleurs de fonds de la mission. Les jésuites se trouvent ainsi confrontés à la double nécessité d’expliquer à leurs interlocuteurs les difficultés financières qu’ils rencontrent au Japon et de justifier les initiatives qu’ils prennent en conséquence, parfois au mépris des règles fixées en Europe. Contrairement à ce qui a pu être avancé ailleurs, la recherche de nouvelles ressources ne semble pas avoir été un objectif en soi ni avoir fait l’objet d’une réflexion autonome. Le financement de la mission japonaise ne se comprend qu’en lien étroit avec sa position particulière et sa stratégie marquée par de très fortes ambitions. Les solutions particulièrement pragmatiques de financement trouvées par les jésuites ne sont pas le reflet d’une attitude capitaliste mais bien le résultat de leur empressement à faire croître, coûte que coûte, la chrétienté japonaise.

Plan de l'article

    Autres articles du dossier Les ressources de l’action



    Mots-clés