Regards sur l'histoire intellectuelle

Retour sur expérience : une biographie intellectuelle de l'économiste Wilhelm Röpke

par Jean Solchany  Du même auteur

Résumé

Comment écrire une biographie intellectuelle ? Cet article ne prétend pas répondre à cette question, mais propose un retour sur expérience, un bilan des options narratives et interprétatives retenues pour écrire une biographie intellectuelle de Wilhelm Röpke (1899-1966). Cet économiste allemand fut, aux côtés de Friedrich von Hayek, la seconde plus importante figure du mouvement néolibéral qui prend forme dans les années 1940 et 1950. Il fut l’un des principaux membres fondateurs de la Société du Mont-Pèlerin née sur les bords du Léman en avril 1947. À condition de cerner ses limites, l’outil biographique s’est révélé particulièrement opératoire pour restituer la trajectoire d’un intellectuel appréhendé à partir d’une triple grille de lecture relevant de la socio-histoire, de l’histoire transnationale et de l’histoire sociale et culturelle des engagements. L’enjeu était d’analyser une réflexion économique et sociologique comme le produit d’une interaction entre celui qui l’élabore, le contexte scientifique et intellectuel qui la rend pensable, la configuration idéologique et politique qui la rend audible et le dispositif de promotion éditorial et militant qui la rend influente.

Plan de l'article
  • UNE QUADRUPLE MISE À DISTANCE
  • LES VERTUS DE LA LECTURE SOCIO-HISTORIQUE
  • LES APPORTS D’UNE LECTURE TRANSNATIONALE
  • L’ENGAGEMENT ENTRE HISTOIRE SOCIALE ET HISTOIRE CULTURELLE


Mots-clés